Géraldine Casutt

Doctorante au Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (cadis) de l’École des hautes études en sciences sociales (ehess), Géraldine Casutt prépare une thèse sous la direction de Farhad Khosrokhavar, en cotutelle avec l’université de Fribourg (Suisse), sur « Les femmes musulmanes dans l’ombre du djihad : une “armée de roses” entre soutien visible et invisible à l’utopie djihadiste dans une conception féminine du fard al-ayn ».

N°38 | Quand le djihadiste est une femme