Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°25 | Commémorer

Jean-Noël Brégéon
Napoléon et la guerre d’Espagne
1808‑1814
Paris, Tallandier, 2013
Jean-Noël Brégéon, Napoléon et la guerre d’Espagne, Tallandier

Aux dires de l’auteur, les guerres qui se sont déroulées dans la péninsule Ibérique de 1808 à 1814, et qui opposèrent les Portugais, les Espagnols et les Britanniques aux armées napoléoniennes, ne font guère l’objet d’une attention approfondie de la part des historiens français et des Français. Pourtant, ces affrontements constituèrent un épisode majeur du Premier Empire. Pour Napoléon, ce fut une guerre interminable qui combina batailles rangées entre troupes régulières, sièges meurtriers, guérilla et contre-guérilla, et tentatives pour gagner le soutien et la neutralité de la population espagnole. Ce conflit usa les meilleures troupes de l’empereur, montra à ses adversaires que son armée n’était pas invincible et forgea l’armée anglaise déjà commandée par le duc de Wellington. Pour les Espagnols, ce fut la guerre d’indépendance et de libération qui signa l’acte de naissance de l’Espagne comme nation.

Alliant l’analyse et la synthèse, agréable et facile à lire, cet ouvrage est structuré en vingt chapitres courts mais denses, qui présentent avec une grande clarté tous les aspects politiques, militaires, sociaux et économiques du conflit. Se plaçant dans une perspective historique et géographique plus étendue que le conflit proprement dit, il embrasse également la période des Lumières ainsi que les conséquences des guerres péninsulaires sur la vie politique intérieure de l’Espagne au xixe siècle et la décolonisation de l’Amérique espagnole.

Éric Lalangue

Préhistoire de la violence et... | Marylène Patou-Mathis